Pourquoi faut-il éviter de consommer du gluten ?

S’il y a uns substance que l’on consomme beaucoup au quotidien, c’est le gluten. En effet, dans notre alimentation moderne, il est pratiquement partout : dans le pain, les pâtes, et tous les aliments transformés faits à base de farine. En France, de plus en plus de restaurants favorisent les produits « sans gluten », et choisissent comme slogan : « bien manger ».

Les conséquences du gluten selon le sujet

L’impact du gluten chez les intolérants

Chez les personnes intolérantes, un régime sans gluten est fortement conseillé. En effet, le gluten provoque chez ces personnes une inflammation de la muqueuse intestinale. Plus grave, la présence de cette protéine peut aboutir à une altération des villosités de l’intestin grêle et empêchant à terme à l’organisme d’absorber les nutriments. Cette maladie porte le nom de « maladie cœliaque », et elle est bien reconnue de tous.

La consommation du gluten peut ainsi entraîner une grande fatigue, une anémie, un amaigrissement, mais également un risque plus important de maladies cardiovasculaires.

Le gluten : ses effets sur les personnes hypersensibles

Certains individus peuvent également présenter une hypersensibilité au gluten, sans pour autant y être intolérants. En effet, cette hypersensibilité peut se manifester par des désagréments digestifs légers.  De ce fait, il est conseillé de réduire ou d’éviter les aliments contenant du gluten afin de retrouver un confort intestinal global. D’autres conseils et astuces intéressants sur l’alimentation sont disponibles sur eonlab.fr.

Qu’en est-il des personnes ni intolérantes ni sensibles au gluten ?

Si le gluten est une cause potentielle d’altération de la santé digestive, il ne l’est pas pour tous. En effet, les personnes non-allergiques, non-sensibles au gluten, ni atteintes de la maladie cœliaque n’auraient pas d’intérêt particulier à évincer le gluten de leur alimentation. Les scientifiques évoquent même l’hypothèse que ces personnes, en se privant du gluten, pourraient avoir un risque plus important de développer la même maladie (maladie cœliaque).

Conseils pour consommer moins de gluten

Si vous êtes hypersensibles ou intolérants au gluten, voici quelques conseils pratiques qui pourront vous aider à réduire ou à arrêter sa consommation :

Décrypter les étiquettes 

En effet, le gluten est souvent utilisé par les industriels. De ce fait, lorsque vous allez au supermarché, vérifiez bien qu’il n’est pas mentionné « gluten » sur les étiquettes du produit. Vous pouvez également identifier les produits sans gluten grâce au logo « épi de blé barré ».

Revenir aux aliments bruts et au fait-maison

En optant pour des aliments bruts, on réduit le risque d’ingérer du gluten. Aussi, en sélectionnant ses ingrédients et en préparant ses repas soi-même, on gère beaucoup mieux les apports en graisse, et en sucre, c’est-à-dire la valeur calorique.

Découvrir d’autres graines et céréales sans gluten 

Pour remplacer le blé et ses dérivés, on pense au riz, maïs, pommes de terre, millet, manioc, sarrasin, etc. On les trouve en grandes surfaces, sous des formes faciles à cuisiner.

Se remettre aux fourneaux

Les quiches, tartes, gâteaux, tourtes, panures et viennoiseries du commerce sont préparés à la base avec de la farine de blé.  Cependant, la seule solution pour ne pas arrêter de manger ces bons goûters, sans s’ingérer du gluten, est de les réaliser soi-même avec des farines de sarrasin, riz, etc.

Faire revenir les légumineuses

Riches en protéines végétales, fibres, vitamines B, minéraux, et sans gluten, les légumineuses sont parfaites pour les hypersensibles et intolérants aux protéines du blé.

Consommer chaque jour des fruits et légumes et des huiles végétales

En effet, les fruits et légumes apportent un maximum de vitamines et minéraux. Quant aux huiles végétales, elles sont riches en vitamines liposolubles (A, E et K), souvent en manque chez les malades cœliaques.

Séparer les aliments avec et sans gluten

Après avoir acheté vos aliments, séparez ceux qui contiennent du gluten et ceux qui n’en contiennent pas. Ensuite, mettez chaque part dans une boîte. En étiquetant les boîtes, vous pourrez éviter les mélanges et les erreurs. De même, n’oubliez pas de nettoyer les ustensiles de cuisine entre deux préparations différentes.

Mâcher soigneusement chaque bouchée

En effet, il est nécessaire de bien prendre le temps de mastiquer les aliments avant de les avaler. Cela facilite l’assimilation des micronutriments. Les hypersensibles au gluten sont plus concernés par ce conseil !

Référencement Naturel

Articles Récents
Autres articles