Voilà A Quoi Va Ressembler Votre Prochaine Croisière

MONDE post authorPresse France 4 juillet 2020 30

Voilà A Quoi Va Ressembler Votre Prochaine Croisière

Voilà A Quoi Va Ressembler Votre Prochaine Croisière

Alors que de nombreuses compagnies de croisières se préparent à lever les commandes d’interdiction de naviguer dans le monde entier, les signes économiques indiquent un avenir moins que prometteur pour les compagnies de croisières dans les mois à venir et des changements radicaux dans la façon dont elles permettent aux clients d’interagir à bord.

Les croisières ont été durement touchées par la pandémie

Les actions de Norwegian Cruise Line Holdings, Carnival et Royal Caribbean ont chuté mercredi de 12%, 8% et 8% respectivement, et ces trois sociétés représentent 75% du marché. Elles ont contracté des emprunts pour se maintenir à flot – Norwegian a déclaré qu’il était normal de résister à 18 mois de récession.

Les petites compagnies de croisières pourraient ne pas être aussi chanceuses. Virgin Voyages, qui se décrit comme une compagnie de croisières « rebelle, réservée aux adultes et de luxe », a dû récemment reporter sa première navigation.

Selon l’Associated Press, l’industrie des croisières devrait transporter 32 millions de passagers dans le monde et réaliser un chiffre d’affaires de 71 milliards de dollars (62 milliards d’euros) en 2020, mais ce chiffre devrait désormais être inférieur de moitié.

 

De nombreuses compagnies de croisières seront obligées de rester à quai pendant un certain temps encore

Certaines compagnies de croisières en Europe et en Asie se préparent à reprendre la mer (certaines croisières allemandes ont commencé la semaine dernière) et d’autres se préparent à partir après l’été. Windstar Cruises exploite 6 navires et espère se rendre à Tahiti en septembre. De nombreuses grandes entreprises prennent des réservations mais ne savent pas encore quand elles pourront redémarrer.

Les Centers for Disease Control (CDC) ont ordonné en mars que les compagnies de croisières gardent leurs navires à quai. Maintenant que le Canada, l’Espagne et l’Australie ont prolongé les interdictions de naviguer, il semble probable que le CDC fera de même. Actuellement, les navires américains sont amarrés jusqu’au 24 juillet.

L’industrie ne s’attend pas à une reprise rapide

Après la crise financière de 2008, le secteur des croisières a mis trois ans à se redresser, mais cette fois-ci, cela devrait être beaucoup plus long car il ne s’agira pas seulement d’une raison financière pour ne pas voyager – les gens sont réellement inquiets pour leur sécurité.

Après tout, la plupart des gens ont commencé la pandémie en voyant des images de bateaux de croisière incapables d’accoster avec des personnes malades à l’intérieur. Le Diamond Princess de la Carnival Corporation, par exemple, a été mis en quarantaine au large des côtes du Japon – 600 personnes sont tombées malades et 14 sont mortes.

 

De nouvelles mesures de sécurité vont changer radicalement l’expérience des croisières

Les degrés d’optimisme varient, mais toutes les compagnies de croisière sont convaincues que ce sont les mesures sanitaires qu’elles mettent en place qui les maintiendront à flot – un voyage désastreux pourrait détruire la compagnie.

Les croisières auront probablement le plus de succès lorsqu’elles placeront la santé et la sécurité au premier plan de leur publicité, bien que l’on ne sache pas vraiment comment elles parviendront à faire face à des centaines de passagers à bord.

Les heures d’embarquement devront être plus échelonnées, tout comme les heures de repas, bien que ces dernières puissent être compliquées si les gens sont obligés de manger trop tôt ou trop tard.

Les repas devront être « servis avec des masques » plutôt qu’un buffet et il devra y avoir beaucoup plus d’espace entre les tables, ce qui changera radicalement l’expérience du dîner mais aussi le coût pour fournir de la nourriture à tout le monde. Norwegian Cruise Line Holdings emploie davantage de professionnels de la santé à bord et ajoute des filtres de qualité médicale. Carnival veille à ce que toutes ses machines à laver et tous ses séchoirs fonctionnent à une température beaucoup plus élevée afin de garantir que les draps et les serviettes soient parfaitement aseptisés. Source forbes.fr

ACTUALITÉS SIMILAIRES