Patek Philippe change la façon dont il publie des extraits des archives

MODE post authorPresse France 27 March 2021

Patek Philippe change la façon dont il publie des extraits des archives

Patek Philippe change la façon dont il publie des extraits des archives

Patek Philippe a récemment envoyé un mémorandum indiquant qu’il a apporté quelques changements clés à la façon dont l’entreprise gère le processus d’obtention d’extraits des archives. La société délivre des extraits aux propriétaires de montres en fonction des numéros de série individuels et des images de la montre. Cela ne garantit pas nécessairement l’authenticité, mais cela permet aux gens d’accéder aux enregistrements que Patek Philippe conserve depuis 1839. Le service permet aux clients de demander des informations telles que «le type de montre, le numéro de mouvement, le calibre, le numéro de boîtier, le style , type de cadran, date de fabrication, date de vente, type de bracelet et informations supplémentaires le cas échéant. “

 

Pour l’instant, le service coûte 150 CHF  et prend douze semaines. Un extrait «peut être commandé pour tout garde-temps Patek Philippe de plus de cinq ans», selon le site Internet de Patek Philippe. Mais ça change.
Dans la note de service, Patek Philippe a annoncé qu’à partir du 21 avril, seules les montres vendues à partir de 1989 sont éligibles au service. Le prix du service a également augmenté à CHF 500. La bonne nouvelle? Le temps d’attente a été ramené à dix semaines, et dans le cas où le service ne peut pas être effectué, Patek remboursera les CHF 500. La société suisse ne publiera également que des extraits des archives en anglais. Si plusieurs sources demandent un extrait pour la même montre, seule la première demande sera honorée – et un seul extrait sera produit tous les cinq ans par montre. Cette décision semble être un effort pour protéger la marque, tout comme l’arrêt du 5711. Thierry Stern est têtu pour l’acier, – et il s’avère que les extraits des archives aussi.

ACTUALITÉS SIMILAIRES