Football Écologie France, l’association qui veut rendre le foot français écolo

SPORT post authorPresse France 14 juin 2020 30

Football Écologie France, l’association qui veut rendre le foot français écolo

Football Écologie France, l’association qui veut rendre le foot français écolo
Né en 2019, Football Écologie France a lancé une consultation nationale de grande ampleur, ouverte jusqu’au 15 juillet. L’objectif de cette association est de faire du football un acteur majeur de la transition écologique et solidaire de la société.

Football Écologie France, c’est quoi ?

C’est une jeune association, créée en juillet 2019. « C’est un projet plus ancien, mais pour mener des actions structurées et efficaces, il fallait créer une organisation », explique Antoine Miche, le président de Football Écologie France (FEF). Elle est composée d’une soixantaine d’experts et dispose de plusieurs antennes en France, à Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Nantes et Strasbourg. Des villes qui ont toutes un club professionnel. Une implantation qui ne doit rien au hasard : « Ce sont les principales villes françaises et on échange régulièrement avec la plupart des clubs basés dans ces villes, le PSG, l’OM, l’OL, le Racing Club Strasbourg et Toulouse FC. Et aussi l’AS Saint-Etienne. On pensait qu’on allait être mal reçu dans certains clubs. Ils nous ont tous accueillis à bras ouverts. Ils étaient très curieux et assez ouverts. Les clubs sentent bien que la société évolue vers ces enjeux-là et qu’ils doivent être en phase. En revanche, c’est plus délicat avec les Girondins de Bordeaux… »

Concrètement, cette association propose un accompagnement de tous les acteurs du football (clubs, dirigeants, joueurs, collectivités, etc.). Elle les sensibilise et les forme sur la transition écologique et solidaire, leur permet d’acquérir des compétences et des outils pour agir, facilite les échanges de bonnes pratiques, diffuse de la veille sur les innovations, conseille sur l’évolution des stades et coorganise des événements sportifs écologiques innovants.

Par exemple, 200 jeunes du TFC devaient être formés le 1er avril sur la fresque du climat, « un outil très ludique ». La formation a été annulée en raison de la pandémie de Covid-19. La partie conseil est très importante pour l’association. « On fait du sur-mesure car les demandes sont très différentes. On veut être dans l’action utile. On ne demandera jamais aux clubs que nous accompagnons de signer des chartes. Nous réfléchissons plutôt sur la façon de se projeter dans le temps, d’y aller ensemble. On est vraiment sur du pilotage à longs termes, où on fait progresser tous les acteurs. »

Le PSG, le grand projet en cours

Moins d’un an après sa création, l’association collabore déjà activement avec le PSG, désireux de devenir un club moteur en matière d’excellence sur le plan environnemental. « Nous participons à leur réflexion de fond. L’idée, c’est qu’ils puissent se projeter sur plusieurs années, avec une feuille de route sur les différents sujets liés à l’écologie : la biodiversité, l’alimentation, les transports, l’énergie et les déchets. Il y a d’ailleurs eu une communication interne sur le zéro déchet qui a reçu un bel accueil. » Ce n’est toutefois pas l’association qui a eu l’idée du verger du PSG, dont les 2,5 hectares implantés sur le futur centre d’entraînement de Poissy permettent de produire un jus de poire artisanal.

L’impact écologique du football
Le football a un impact significatif à travers ses pollutions et ses émissions de CO2, selon des données récoltées par l’association : transports massifs pour les compétitions (2,1 millions de tonnes de CO 2 pour la Coupe du monde 2018, soit l’impact de 200 000 Français), déchets lors des événements (10 tonnes en moyenne pour un match de Ligue 1), consommations énergétiques pour les stades et la communication numérique, consommation d’eau pour les pelouses (100 millions de m3 par an en France), alimentation carnée qui génère 7 fois plus d’émissions de CO2 que le végétarisme, etc.

Quel est l’objectif de l’association ?

« Il y a urgence à agir collectivement et le football a tout intérêt à se réinventer, pour lui-même et la société, car il ne peut se jouer que si la planète est viable et la société stable », peut-on lire dans le communiqué de presse de l’association. Antoine Miche développe : « Notre société évolue de plus en plus sur la question de l’environnement, beaucoup de choses se mettent en place, donc les clubs ne peuvent pas être en dehors de ce mouvement. Le monde du football a vraiment une opportunité extraordinaire. Si les clubs se saisissent de l’écologie, ils peuvent mettre en place des actions assez extraordinaires de grande ampleur, très efficaces et bénéfiques pour toute la société. » L’objectif de l’association est donc d’accélérer et d’accompagner les clubs dans leur transition écologique et solidaire pour « faire du football un leader des enjeux de société en transformant les clubs et les stades grâce à l’écologie et ses bénéfices sociaux et économiques ». Ambitieux.

Une consultation nationale, pour quoi faire ?

Le 12 mai, au lendemain du début de la phase 1 du déconfinement, l’association a lancé une consultation nationale « football et transition écologique », accessible jusqu’au 15 juillet. Elle devrait permettre d’augmenter la prise de conscience des Français sur les enjeux écologiques dans le football, de dégager des tendances et des solutions concrètes, tout en augmentant l’engagement des clubs, instances, collectivités et citoyens. « Cette étude va amener beaucoup de matière et ça permettra de lancer le mouvement de l’ écosupporterisme”, espère Antoine Miche. La notion de supporter devient plus large : en tant que supporter, on peut faire avancer le club que l’on supporte sur le sujet de l’environnement. Le supporter devient acteur. Il ne se contente plus d’attendre que le club mette en place une action. On est dans la pro activité et la construction que la passivité et la critique. » Plus il y aura de participants, plus la consultation prendra de l’ampleur et de l’importance auprès des décideurs. Source: lequipe.fr

ACTUALITÉS SIMILAIRES